La Mort heureuse

samedi 13 mars 2010
par  max
popularité : 5%

En 1938, Albert Camus abandonne son premier roman, La Mort heureuse, pour commencer à rédiger L’Etranger. Ce premier projet romanesque, publié à titre posthume, est riche pourtant de descriptions lumineuses de la nature et de réflexions anticonformistes. Le héros, Mersault, recherche désespérément le bohneur, fût-ce au prix d’un crime. son parcours est nourri de la jeunesse difficile et ardente de Camus ; ses choix et ses pensées annoncent les récits et les essais à venir.


Gallimard Folio, 172 pages, 5,60 euros