Murs. Les Murs de séparation et le déclin de la souveraineté étatique.

dimanche 6 décembre 2009
par  Monique
popularité : 16%

S’ils se révèlent largement inefficaces sur leplan fonctionnel, ces murs nouveaux qui s’édifient un peu partout (Gaza, frontière USA-Mexique, "gated communities", etc.) exercent un pouvoir théâtral et symbolique incontestable : ils fonctionnent comme les icônes d’un pouvoir souverain et d’une nation préservée. Mais là où l’interprétation dominante en déduit que ces murs sont les symptômes d’Etats-nations renforcés, Wendy Brown y décèle au contraire un déclin avancé de la souveraineté étatique, au profit d’autres entités : le capital et la religion. Bien loin du pays imaginaire...


Les Prairies ordinaires, 220 pages, 15 euros