Léo Ferré la voix sans maître

Jacques Vassal
mardi 26 novembre 2013
par  max
popularité : 5%

Il y a aura bientôt vingt ans que Léo Ferré a tiré sa révérence : il est mort le 14 juillet 1993. Il avait dédié toute sa vie à la musique, aux poètes et à la chanson. Il a laissé en héritage un impressionnant patrimoine : des chefs d’oeuvre personnels (Avec le temps, La Mémoire et la mer, Les Étrangers), des chansons populaires (Paname, Jolie môme, Vingt ans), des hymnes militants (Les Anarchistes, Ils ont voté) ; et, plus que tout peut-être, la pérennité des poètes qu’il a mis en musique et transmis à un vaste public (Aragon, Baudelaire, Apollinaire, Verlaine, Rimbaud).
Jacques Vassal reconstitue par le menu cette vie et cette oeuvre exceptionnelles. Les événements décisifs et les thèmes récurrents de ce parcours sans tranquillité alternent au fil des années : la petite enfance monégasque, l’irruption de la musique, une pension-prison dans l’Italie mussolinienne, les études au Quartier Latin, les bienaimées, les frangins de la nuit, les poètes, le retour à Paris, l’anarchie, le show business, l’amour et les ruptures, mai 1968, la solitude, la Toscane, la musique encore et toujours…


Cherche midi, 316 pages, 18,50 euros