L’Or africain.

Pillages, trafics et commerce international
lundi 17 décembre 2007
par  ps
popularité : 4%

JPEG - 14.1 ko

Des firmes privées, tentaculaires, exploitentaujourd’hui 80 % des gigantesques gisementsafricains. liées à des trafiquants d’armes, à la familleBush, à la CIA ou au lobby nucléaire, on les retrouveau Mali, au Ghana, en Tanzanie, en Afrique du Sudet jusque dans les régions en conflit – comme enRDC –, où elles soutiennent parfois des mouvementsarmés. elles sont si puissantes que l’Onu renonce à lessanctionner. Leurs bénéfices sont rapatriés dans des paradisfiscaux, tandis que les pays africains riches en or necessent de s’appauvrir.


Agone, 222 pages, 12 euros