Petit Traité utopiste. Le monde sera ce que nous en ferons

lundi 21 septembre 2009
par  cécile
popularité : 24%

Pas d’État, pas de propriétaire pour réclamer du profit, pas de propriété privée non plus (créatrice de rapports de domination) mais une propriété du droit d’usage et des biens communs à gérer collectivement, pas d’argent mais une société du don et de la coopération. Voilà les bases, selon l’auteur, qui permettront d’imaginer ensemble cette société idéale. " Le salut ne procèdera pas d’un programme, d’une idéologie ou d’un maître, mais de la construction par les hommes eux-mêmes de leur maison commune : la société de demain."


Ecosociété, 118 pages, 10 euros