Le Maître Insurgé. Articles et éditoriaux 1920 - 1939.

Célestin Freinet
jeudi 6 octobre 2016
par  Auteur
popularité : 3%

« Il ne suffit plus de développer, d’améliorer, de réformer l’enseignement, il faut le… révolutionner. »
(Célestin Freinet)

C’est d’abord dans les colonnes de la revue syndicale L’École émancipée puis dans celles de L’Éducateur prolétarien que Célestin Freinet (1896-1966) a témoigné de ses engagements sociaux et éducatifs. Ses réalisations pédagogiques, au sein de l’institution scolaire publique, n’avaient pour lui de sens qu’adossées à la lutte des dominé-e-s pour renverser l’ordre établi.
On ne peut œuvrer à une autre école sans se soucier de la marche du monde, sans s’attacher, dans et hors de la classe, à le transformer.
On ne peut lutter contre la montée du fascisme, les crises générées par le capitalisme, le développement de la misère et des guerres, en perpétuant, à travers ses pratiques quotidiennes, une pédagogie conservatrice, autoritaire et inégalitaire.
Tel est l’héritage du pédagogue et du militant que fut Célestin Freinet dont on suit ici le cheminement et le mûrissement de la pensée.

L’année 2016 marque un double anniversaire : celui du cinquantenaire de sa sa mort (1966). Mais aussi l’anniversaire du Front populaire, tant en France qu’en Espagne, dans lesquels Freinet plaça ses espoirs.

À travers ce choix d’écrits publiés entre 1920 et 1939, se révèle l’actualité des combats d’un instituteur révolutionnaire qui voulait tout à la fois changer le monde et l’école.

Édition établie et annotée par Catherine Chabrun et Grégory Chambat.


Le Maître Insurgé. Articles et éditoriaux 1920 - 1939
Célestin Freinet, Éditions Libertalia, 190 pages, 10 euros