Désobéir pour le logement

lundi 6 décembre 2010
par  max
popularité : 3%

Près de deux millions de logements et quarante millions de mètres carrés de bureaux vides, et plus de quatre millions de mal-logés et de sans-abri ; l’organisation de la pénurie au profit des investisseurs ; la relégation à la périphérie des populations les plus démunies ; une politique du logement social hypocrite, fondée sur la spéculation ; le nombre des expulsions en augmentation constante... Face à cette appropriation par quelques-uns de l’espace, il semble plus qu’urgent de désobéir pour inventer de nouveaux modes de vivre et d’habiter ensemble.


Le Passager clandestin, 64 pages, 5 euros