Instant propice, 1855

Patrik Ourednik
lundi 10 décembre 2007
par  ps
popularité : 6%

De la difficulté de bâtir une utopie à partir de rien, si ce n’est la bonne volonté et l’obstination : sous forme de journal, l’auteur imagine – ave cune sympathie teintée de pessimisme et d’humour – la tentative d’établissement d’une colonie socialiste et anarchiste au Brésil.
Un petit roman attachant et bien écrit, qui soulève un grand nombre de questions humaines et politiques.


Instant propice, 1855
Patrik Ourednik, Éditions Allia, 158 pages, 6,20 euros