Émile Guillaumin-Henry Poulaille. Correspondance 1925-1947

Cahiers Henry Poulaille n° 10
jeudi 22 novembre 2007
par  ps
popularité : 14%

Préface de Guy Bordes. Transcription, annotation et recherches biographiques par Patrick Ramseyer et Jean-Paul Morel.

Poulaille, l’homme d’un seul univers, Paris et le milieu du livre ; Guillaumin, celui d’un monde traditionnellement clos sur lui-même, la ferme et le village. Mais entre les deux hommes, le medium le plus efficace, la littérature, fait naître rapidement une véritable amitié.
Dans cette correspondance, très peu de centres d’intérêt apparaissent en dehors de cette passion commune. Poulaille, anarchiste stirnérien, Guillaumin, militant syndical : rien n’en transparaît. Aucune allusion aux événements politiques dans une période qui va du Cartel des gauches à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. L’intérêt de ces hommes authentiquement de gauche est alors, dans leur relation, ailleurs : dans la littérature, et comment la diffuser dans le public par le truchement des maisons d’édition.


Émile Guillaumin-Henry Poulaille. Correspondance 1925-1947
Cahiers Henry Poulaille n° 10, Éditions Plein Chant, 144 pages, 20 euros