La Violence politique et son deuil. L’Après-68 en France et en Italie

jeudi 18 septembre 2008
par  JC
popularité : 4%

JPEG - 35.8 ko

Enfin réédité, le travail très réussi d’Isabelle Sommier sur l’utilisation de la violence par des révolutionnaires. Comment expliquer cette séduction du recours à la violence, intense au-delà des Alpes, plus retenue en France ? Quels ont été les ressorts de cette critique des armes qui, souvent, conduira au désengagement et au retrait dans la sphère privée ? Peut-on faire le deuil de la violence politique sans tuer cet idéal révolutionnaire qui la légitimait ?


PUR, 256 pages 18 euros