Cinémas libertaires. Au service des forces de transgression et de révolte

Édité par Nicole Brenez et Isabelle Marinone
mercredi 21 octobre 2015
par  Librairie
popularité : 2%

"Puisque s’avérait photogénique ce qui bouge, ce qui mue, ce qui vient pour remplacer ce qui va avoir été, la photogénie, en qualité de règle fondamentale, vouait d’office le nouvel art au service des forces de transgression et de révolte." Jean Epstein, Le Cinéma du Diable (1947).

Les contributeurs de cet ouvrage, parmi lesquels de nombreux cinéastes et plasticiens, explorent le corpus méconnu des films issus des idéaux libertaires, depuis la lutte armée jusqu’aux pensées de la non-violence. Il décrit la diversité des pratiques inventées par les réalisateurs engagés ; les formes spécifiques nées de films revendiquant une action concrète, que celle-ci soit d’ordre révolutionnaire, pédagogique ou simplement émancipatrice ; les puissances de déplacement, de destruction et de proposition théorique dynamisées par l’esprit anarchiste. Il met en circulation des documents rares ou inédits concernant l’histoire des cinémas libertaires et la parole de certaines de ses figures parmi les plus créatrices, enthousiasmantes, libératrices.


Presses Universitaires du Septentrion, 412 pages, 28 euros