Le Bref Eté de l’anarchie. La Vie et la mort de Buenaventura Durruti. Roman

samedi 16 octobre 2010
par  max
popularité : 3%

Si Hans Magnus Enzensberger a choisi de nommer "roman" cette vie de Durruti,ce n’est pas par excès de modestie, et encore moins par ironie. Un souci de rigueur ni plus ni moins paradoxale que l’entreprise du livre lui même. S’en expliquant, l’auteur justifie du même coup le parti qu’il a pris de "raconter" cette vie par le seul moyen d’un assemblage de documents : extraits de reportages, discours, tracts, brochures, Mémoires, interviews de témoins survivants, sans jamais intervenir directement dans le récit.


Gallimard, 416 pages, 11 euros