Ce que nous voulons

Jean Grave
mercredi 14 novembre 2012
par  max
popularité : 30%

Fils d’un communard blanquiste, Jean Grave (1854-1939) travaille très jeune comme cordonnier à Paris : fréquentant les cercles ouvriéristes, proche d’Élisée Reclus et de Pierre Kropotkine, il a crée Les Temps nouveaux en 1895, qui devient la tribune pour ses idées.
En 1914, celui qui déploie depuis plus de trente ans une « propagande de brochures » fait paraître Ce que nous voulons, manifeste du projet libertaire, condensé virulent de l’idéal anarchiste : « Nous voulons l’affranchissement complet, intégral de l’individu. Nous voulons son affranchissement économique le plus absolu. »
Egalement disponible : Mémoires d’un anarchistes, Editions du Sextant, 28 euros


Mille et une nuit, 86 pages, 3,50 euros