Manifeste de l’anarchie

mercredi 16 mars 2011
par  max
popularité : 5%

Bellegarrigue fut l’un des observateurs les plus lucides des lendemains de la révolution de 1848 et des dangers d’appropriation des pouvoirs du peuple par des représentants élus. Il fut aussi un défenseur acharné de la liberté : « Qui donc tremble devant la liberté, si ce n’est la tyrannie ? La liberté menaçante... Ce qui effraye en elle c’est le bruit de ses fers. Dès qu’elle les a rompus, elle n’est plus tumultueuse ; elle est calme et sage. »


Lux, 152 pages, 9 euros