Buonarroti l’inoxydable

mardi 20 mai 2008
par  JC
popularité : 3%

JPEG - 57 ko

Révolutionnaire avant 89, Buenarroti fuit de Florence vers la Corse en 1789, où il fréquente Paoli et Bonaparte (un garçon charmant). Arrêté après la chute de Robespierre (un chouette gus), son ami, il est inculpé par la police du Directoire comme chef de la conspiration babouviste. S’ensuit une vie d’exils et de clandestinité, où il ne cessera d’animer des sociétés secrètes, sans perdre jamais de vue son objectif : l’Egalité.


Les Editions libertaires, 274 pages, 15 euros