Déposséder les possédants. La Grève générale aux « temps héroïques » du syndicalisme révolutionnaire (1895-1906)

lundi 1er décembre 2008
par  JC
popularité : 2%

JPEG - 27.3 ko

On ne sait plus grand-chose de ce que furent les origines du syndicalisme français, et notamment du débat qui vit s’affronter les porte-parole du tout jeune mouvement syndical et ceux du socialisme politique, alors faible et divisé. Comme on a oublié la différence radicale entre le socialisme par en haut et le socialisme par en bas, fondé sur la grève générale. Ce recueil permettra de mieux connaître la nature et les mobiles d’un mouvement qui tenta de donner à la classe ouvrière le sentiment de la formidable puissance dont elle dispose.


Agone, 268 pages, 18 euros