Bandeau
Librairie Publico, spécialisée en livres anarchistes
Slogan du site

Librairie spécialisée dans les livres anarchistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire

Nous fûmes les rebelles, nous fûmes les brigands | Autobiographie d’un partisan anarchiste de Carrare
Belgrado Pedrini
Article mis en ligne le 23 janvier 2019

par Auteur
logo imprimer

2e édition revue et corrigée

Pedrini n’a été « partisan » que parce que le régime se nommait « fasciste » ; c’est l’État et le pouvoir en soi qu’il combattait. Il n’a été « mutiné » que parce que les murs qui le retenaient se nommaient « prison » ; ce sont toutes les structures qui emprisonnent la liberté au nom de la justice ou de la raison (comme les asiles, contre lesquels il a écrit plusieurs textes) qu’il combattait. Il n’a été « expropriateur » d’industriels fascistes que parce que l’argent dont il avait besoin pour lutter était concentré là ; c’est le système capitaliste, même dévêtu de sa chemise noire, qu’il combattait.

Cette autobiographie de Belgrado Pedrini nous emmène des groupes de partisans anarchistes contre le fascisme jusqu’aux révoltes des années 50 et 60 dans les geôles de la démocratie.

P.S. :

Nous fûmes les rebelles, nous fûmes les brigands | Autobiographie d’un partisan anarchiste de Carrare
Belgrado Pedrini, Éditions Mutines Séditions, 148 pages, 6 euros


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4