Le Combat Libertaire

Armand Robin
jeudi 17 septembre 2009
par  cécile
popularité : 5%

Souvent ignorés, méprisés, dévalués, les textes d’Armand Robin qui composent Le Combat Libertaire ne sont évidemment pas un simple cri de rage occasionnel comme on l’a cru trop longtemps par facilité : bien mis en perspective, ils permettent de suivre la genèse de son engagement et sa constance sur toute une vie.

Ils ont été organisés selon cinq ensembles : un premier regroupe les écrits antérieurs à l’adhésion à la Fédération Anarchiste en 1945, et notamment la longue lettre à Jean Guéhenno du 18/07/1935 qui marque l’entrée de Robin en "anarchisme".
Les poèmes indésirables constituent la deuxième partie : écrits en 1943-44 et constamment réédités, ils étaient épuisés depuis trop longtemps.
Les articles parus de 1945 à 1955 dans le quotidien Le Libertaire, forment la troisième partie.
Les traductions des poèmes d’Ady et de Pasternak dans leurs versions originales de 1946, autre facette peu connue du militantisme de Robin, constituent le quatrième ensemble.
Enfin, des textes de 1945 à 1958, qui, par leur tonalité, participent de ce parcours libertaire.


Le Combat Libertaire
Édition établie par Jean Bescond, introduction de Anne-marie Lilti, Jean-Paul Rocher Éditeur, 248 pages, 24 euros

Épuisé