Les Murs ont la parole, mai 68

mercredi 12 décembre 2007
par  ps
popularité : 2%

JPEG - 18.2 ko

« Civic, indic, flic. Ici finit la liberté » (lycée Louis-le-Grand) ; « La Nature n’a fait ni serviteur ni maître, je ne veux donner ni recevoir de lois » (hall de Sciences Po) ; « SEXE. C’est bien, a dit Mao, mais pas trop souvent. » (Censier).
Des centaines de graffitis politiques ou poétiques apparus sur les murs du printemps 68, rassemblés dans ce petit volume devenu légendaire et réédité en fac similé au format d’origine.


Collectif, Tchou, 184 pages, 7,50 euros