La "Garde rouge" raconte. histoire du Comité ouvrier de la Magneti Marelli (Milan, 1975-78)

mardi 22 septembre 2009
par  cécile
popularité : 2%

GIF - 5.6 ko

Dans une grande usine milanaise, la Magneti Marelli, plusieurs dizaines de salariés s’organisent au milieu des 1970 contre la direction et les syndicats dans un Comité politique ouvrier. Bientôt, cette "Garde rouge" comptera plusieurs centaines d’ouvriers (sur les 5000 de l’usine) -soit une force équivalente à celle du PCI- et sera en mesure d’imposer l’arrêt des mesures de restructuration (licenciements, délocalisation). Ce comité ouvrier ne reste pas cantonné dans les murs de l’usine et participe aux autres luttes, grèves, manifestations, nombreuses alors, et à cette manière radicale de combattre l’inflation : les "autoréductions".


Les nuits rouges, 234 pages, 12 euros