Bandeau
Librairie Publico, spécialisée en livres anarchistes
Slogan du site

Librairie spécialisée dans les livres anarchistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire

Le Bagne des Fous | Le premier service de sûreté psychiatrique 1910-1960
Véronique Fau-Vincenti
Article mis en ligne le 2 mars 2019
dernière modification le 27 juin 2019
logo imprimer

Un « quartier de sûreté, réservé aux aliénés criminels, vicieux, difficiles, habitués des asiles », a ouvert au sein de l’asile de Villejuif le 3 mars 1910. Plus de 2 500 hommes y ont été internés entre 1910 et 1960.

Regroupés sous le qualificatif d’aliénés difficiles par commodité et par euphémisme, l’internement de ces hommes dénote de l’appréhension médico-judiciaire d’individus reconnus aliénés. D’aucuns de ses médecins-chefs qualifiaient la section de première réalisation en France d’une « idée grandiose », soit « l’alliance de la criminologie et de la médecine », révélant la porosité entre ces deux domaines.

Délinquants multirécidivistes, criminels d’occasion, simulateurs de troubles mentaux, collaborateurs, fils de bonne famille dévoyés, mais encore désaffiliés au ban de la société se sont ainsi côtoyés dans cet espace à la fois établissement de défense sociale à la française, infirmerie pénitentiaire et survivance de l’Hôpital général.

L’histoire de la 3e section de l’asile de Villejuif, surnommée « le bagne des fous » dans la presse - puis baptisée section Henri-Colin en l’honneur de son concepteur - permet de dévoiler un pan méconnu de l’histoire de la prise en charge psychiatrique dans un espace où mandat sécuritaire et mission hospitalière ont rivalisé.


Véronique Fau-Vincenti est docteure en histoire, elle travaille sur l’histoire de la psychiatrie médico-légale et sur l’imprégnation sociétale de l’aliénisme.

P.S. :

Le Bagne des Fous | Le premier service de sûreté psychiatrique 1910-1960
Véronique Fau-Vicenti, Éditions La Manufacture de livres, 444 pages, 24,90 euros


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4