Bandeau
Librairie Publico, spécialisée en livres anarchistes
Slogan du site

Librairie spécialisée dans les livres anarchistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire

Anthologie des dystopies | Les mondes indésirables de la littérature et du cinéma
Jean-Pierre Andrevon
Article mis en ligne le 3 mars 2020

Dictatures totalitaires, règne des écrans, apocalypses nucléaires, rébellion des machines, catastrophes climatiques, famines poussant à l’anthropophagie, abrutissement des masses par le consumérisme ou par le jeu, eugénisme, clonage… Depuis plus de cent ans, la dystopie s’est montrée d’une inventivité fascinante dans l’imagination de futurs malheureux. Grimaçante antinomie de l’utopie, le genre a obtenu ses lettres de noblesse avec des classiques reconnus comme Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley ou Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, avant de conquérir l’espace littéraire, cinématographique et télévisuel.

Car nul mieux que lui n’a su dévoiler et exacerber les angoisses de notre présent face aux bouleversements de la modernité. Tous les dilemmes que pose l’intelligence artificielle n’ont-ils pas déjà été anticipés par Philip K. Dick et Blade Runner (Ridley Scott) ? Ceux soulevés par la vidéosurveillance et le fichage des citoyens par 1984 de George Orwell et Black Mirror ? Quant à la série des Mad Max de George Miller, n’annonce-t-elle pas les risques que fait courir à notre société une pénurie des énergies fossiles ?

Cette anthologie sans équivalent s’attache à couvrir toutes les facettes de ce genre protéiforme et omniprésent. Sous la plume alerte de l’écrivain de science-fiction qu’est Jean-Pierre Andrevon, ce sont des centaines de futurs potentiels qui se révèlent, au travers d’œuvres incontournables ou méconnues. Autant de récits qui interrogent les frontières morales et politiques de l’humanité et son rapport aux limites environnementales de notre planète.



Dans la même rubrique