Les confessions d’un révolutionnaire

lundi 11 janvier 2010
par  Guillaume - La Lune Noire
popularité : 5%

"Il faut avoir vécu dans cet isoloir qu’on appelle une Assemblée nationale, pour concevoir comment les hommes qui ignorent le plus complètement l’état d’un pays sont presque toujours ceux qui le représentent."Ecrit en prison en 1849, Proudhon analyse l’histoire de la révolution, de 1789 à juin 1848 et définit les grandes orientations que, selon lui, elle devrait prendre. Il revient sur les évènements de juin et son action de député ; sur son blâme à la quasi unanimité de ses collègues de l’Assemblée... Sainte-Beuve considérait cet ouvrage comme un chef-d’oeuvre absolu


Editions TOPS / H.Trinquier, 336 pages, 18€