Memoires d’un libraire pornographe

mardi 31 mai 2011
par  max
popularité : 3%

"L’une de ces savoureuses bizarreries littéraires, où se mêlent portraits de personnages fantastiques, histoire de l’édition et de la censure, description des réseaux clandestins de diffusion des livres sulfureux..." (Emmanuel Pierrat). Armand Coppens retrace dans ce volume savant et truculent, son expérience de libraire du "second rayon", passe de la bibliothèque à l’alcôve avec l’aisance d’un érudit du Siècle des lumières. Avec un carnaval et deux autodafés, et mention d’un grand nombre d’éditions originales. Des patins à glace, pas de raton laveur signalé.


Le Sonneur, 404 pages, 18 euros