Considérations philosophiques sur le fantôme divin, le monde réel et l’Homme

samedi 19 mars 2011
par  max
popularité : 2%

« Être éphémère et imperceptible, perdu au milieu de l’océan sans rivages de la transformation universelle, avec une éternité ignorée derrière lui et une éternité immense devant lui, l’homme pensant, actif, conscient de son humaine destinée, reste calme et fier dans le sentiment de sa liberté, qu’il conquiert en s’émancipant lui-même par le travail, la science, et en émancipant, en révoltant au besoin, autour de lui ses semblables. »


Entremonde, 128 pages, 16 euros