La Troisième Défaite du prolétariat français

jeudi 17 septembre 2009
par  cécile
popularité : 3%

La troisième défaite ...importe par son témoignage sur les conditions stratégiques d’une lutte sociale spontanée et quasiment vaincue d’avance par un encerclement dont les deux dimensions, militaires et idéologiques, connaissent un développement de masse encore inédit dans l’histoire : accumulation de forces gigantesques techniquement suréquipées et déchaînement des moyens de propagandes. L’évolution du conflit est restitué par la mise en regard des déclarations politiques de la Commune et, d’autre part, des calomnies que diffuse la presse industrielle, destinées dans leur énormité à faire accepter et dénier à la fois le massacre programmé. Benoît Malon (1841-1893), participa pour la Commune de Paris à la Commission du travail et de l’échange.


Ressouvenances, 538 pages, 24 euros