Des Hommes ordinaires.

Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la Solution finale en Pologne
lundi 26 novembre 2007
par  ps
popularité : 2%

JPEG - 30.2 ko

Les quelques 500 policiers de réserve du101e bataillon n’avaient rien de nazismilitants ou de racistes fanatiques. Ces« hommes ordinaires » ont eu, àplusieurs reprise, l’occasion de s’abstenir.Ils ont, dans leur immense majorité, préféré obéir,faisant en seize mois plus de 83 000 victimes, assassinées sur lechamp ou déportés à Treblinka… Une effrayante illustrationdes travaux de Milgram.


Texto, 368 pages,
8 euros