Globalisation : le pire est à venir

mercredi 17 septembre 2008
par  JC
popularité : 14%

JPEG - 32.9 ko

La mondialisation a déchaîné des forces d’autant plus indomptables qu’elles ne sont pas régulées de manière coopérative et qu’elles sont devenues le champ clos de tous les égoïsmes. Les auteurs identifient cinq caractéristiques majeures de la globalisation : une machine inégalitaire qui mine les tissus sociaux et attise les tensions protectionnistes ; un chaudron qui brûle les ressources rares ; une machine à inonder le monde de liquidités et à encourager l’irresponsabilité bancaire ; un casino ou s’expriment tous les excès du capitalisme financier ; une centrifugeuse qui peut faire exploser l’Europe.


La Découverte,166 pages, 12,50 euros