1888, Jack l’Éventreur et les fantasmes victoriens

mercredi 9 janvier 2008
par  ps
popularité : 4%

JPEG - 28.5 ko

Cette « affaire » sert de point de départ à uneenquête sur les mentalités victoriennes quiseules, peuvent expliquer l’étrange échoprovoqué par cette série de meurtres sordides.En 1888, les grandes barrières contre le mal :la famille, la propriété, la religion,apparaissent branlantes dans un royaumegouverné par une souveraine vieillissante.Les grandes valeurs morales, l’ordre social etpolitique fléchissent, la « peur du rouge » se développe, on vitsur une croûte de civilisation qu’un grand cataclysme menaced’engloutir dans les laves révolutionnaires.


Complexe, 190 pages, 9,90 euros