Jouer à La Borde : Théâtre en psychiatrie

Henri Cachia
mercredi 21 octobre 2015
par  Librairie
popularité : 9%

La psychothérapie institutionnelle… Bien sûr, La Borde ! Ilot de résistance né en 1953, au beau milieu des structures concentrationnaires habituelles.

La Borde, qui tente de réenchanter le monde par une révolution perpétuelle au gré des multiples réunions quotidiennes et d’une politique de remise en question permanente empêchant de figer les rapports soignants et soignés. Une expérience de vie sans pareille, bien plus qu’une théorie, avec une absence de hiérarchie rigide, où personne n’a l’avantage de s’installer dans son petit royaume.

Il est aussi question, forcément, du fondateur de ce lieu mythique : Jean Oury. Bien vite rejoint par son complice de toujours Félix Guattari, éminent psychanalyste atypique…


Henri Cachia, comédien, fasciné par ce lieu magique et les répétitions théâtrales — découverts dans La Moindre des choses, film de Nicolas Philibert (1996) —, n’a eu de cesse de participer à l’atelier-théâtre, pour le fameux spectacle du 15 août, événement majeur de la vie labordienne. L’auteur relate son expérience avec, comme fil conducteur, toutes les étapes, ô combien mouvementées mais passionnantes, de la création théâtrale.

Qui va là-bas (15 août 2007)

Préface de Yannick Oury-Pulliero & dessins de René Caussanel


Editions Libertaires, 148 pages, 13 euros