Les anarchistes | Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone

Guillaume Davranche - Rolf Dupuy - Marianne Enckell - Hugues Lenoir - Anthony - Claude Pennetier - Anne Steiner
lundi 28 juillet 2014
par  Librairie
popularité : 3%

Depuis un siècle et demi, des prémices de l’anarchie en 1840 aux années 2000, le mouvement libertaire nourrit l’imaginaire collectif et tient un rôle à part au sein du mouvement social. Ses différents courants, de l’anarchisme communiste à l’individualisme, en passant par le syndicalisme révolutionnaire et les « milieux libres », témoignent de sa diversité. Car le mouvement libertaire ne se limite ni à une doctrine, ni à une forme particulière d’engagement, et l’on a vu se réclamer de l’anarchisme aussi bien des « propagandistes par le fait » que des théoriciens, des artistes ou des ouvriers, autant de militants d’origines diverses et aux parcours singuliers. Ces vies intenses, parfois tragiques – « joyeuses », disait Léo Ferré – sont l’illustration de la richesse du mouvement libertaire et de son histoire. Le récit de leurs engagements en témoigne. 500 biographies de militant-e-s libertaires sont réunies dans ce volume papier, et 3 200 parcours s’offrent à notre lecture sur le site Maitron-en-ligne, auquel l’achat du dictionnaire donne accès.

Fidèles à l’idée d’un dictionnaire du mouvement libertaire francophone, ses rédacteurs ont inclus les militants belges, suisses, québécois, ou encore ceux partis pour les États-Unis, bien connus grâce aux travaux de Michel Cordillot. Fruit d’un projet collectif pensé par le Maitron et les Chroniques syndicales de Radio libertaire, puis piloté par une équipe de chercheurs et de militant-e-s dont Marianne Enckell, responsable du Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA) de Lausanne, ce travail s’appuie sur les travaux de Jean Maitron (1910-1987), pionnier de l’histoire ouvrière et introducteur de l’histoire de l’anarchisme à l’université, comme sur ceux de l’historien de l’anarchisme et fondateur du CIRA de Marseille René Bianco (1941-2005).

Les auteurs ont profondément renouvelé la connaissance grâce à des archives nouvelles et aux avancées de l’historiographie, en développant les notices, en proposant de nombreuses biographies inédites, ainsi qu’en enrichissant cet ouvrage d’une iconographie rare.


Les Editions de l’Atelier, 528 pages, 50 euros