Chemins d’espoir et d’exil

Joaquim Serrat
jeudi 17 octobre 2013
par  max
popularité : 4%

"Fils de réfugiés espagnols, le nom de Franco a résonné dans mon corps d’enfant durant de longues années d’exil. Mais c’est uniquement au crépuscule de leur vie que mon père et ma mère ont accepté d’ouvrir leur mémoire au public. J’ai passé de longs mois à les écouter, écrire, lire et relire avec eux cette banale et en même temps extraordinaire épopée démarrée en 1933 dans un village de la province de Teruel, pour se terminer en 1945 dans le Berry".
Joaquim Serrat. Ces témoignages de libertaires, acteurs et prisonniers de la tourmente de l’histoire, loin de s’inscrire dans un quelconque mythe fait ressurgir le vécu de gens simples qui n’ont jamais désespéré du combat pour la vie.


Les Editions libertaires, 482 pages, 18 euros