La Fédération jurassienne

Marianne Enckel
mercredi 24 octobre 2012
par  max
popularité : 3%

Il y a 140 ans, la Fédération jurassienne est exclue de la Première Internationale dont elle était une section depuis 1870. C’est de cet événement que va naître la Première Internationale anti-autoritaire, cet « embryon de la future société humaine où la liberté et la fédération s’opposent à la dictature ». Dans le Jura suisse, autour des villes horlogères de Saint-Imier et de la Chaux-de-Fonds et de personnalités telles que James Guillaume ou Mikhaïl Bakounine, le courant anarchiste anti-autoritaire s’organise. Agissant tel un aimant, la Fédération jurassienne attire vers elle des révolutionnaires de toute l’Europe, des anciens communards en exil au jeune Pierre Kropotkine.


Entremonde, 180 pages, 12 euros