Le Hobo, sociologie du sans-abri

lundi 24 octobre 2011
par  max
popularité : 3%

Ouvriers qui se déplacent de Chicago vers l’Ouest pour suivre les chantiers, les hobos représentent au tournant du 20e siècle toute une époque de la classe ouvrière américaine. Anderson, lui-même hobo, livre une description précise, vivante et sans misérabilisme de cette vie de débrouille. Il décrit l’éventail des types de marginalité que produit la pauvreté dans la grande ville, et saisit de l’intérieur les modes de vie, l’organisation sociale et les formes de culture de ces nomades.


Armand Colin, 400 pages, 26 euros