La Vie des forçats

Illustrations de Thierry Guitard,
lundi 17 décembre 2007
par  ps
popularité : 1%

JPEG - 48 ko

En août 1923, Albert Londres se rend enGuyane et visite les bagnes coloniaux. Ilrencontre Eugène Dieudonné, anarchiste etancien membre de la bande à Bonnot.Celui-ci l’aide à prendre conscience de laréalité barbare du système carcéral.En juillet 1927, au terme d’une troisièmetentative d’évasion, Dieudonné est gracié etrentre en France où il reprend son métierd’ébéniste et rédige ses souvenirs de quinze années de bagne. Son textesobre et implacable décrit une des plus sombres faces dela Troisième République.


Libertalia, 209 pages,10 euros