La Sensibilité individualiste

Georges Palante
mercredi 12 décembre 2007
par  ps
popularité : 6%

JPEG - 25.2 ko

Au début du XXe siècle, alors que de toute part on clame les vertus de l’intérêt collectif, Georges Palante (1862-1925) se démarque des penseurs socialistes, anarchistes ou libéraux de son temps.
Dans ces deux articles, « Sensibilité individualiste » et « Anarchisme et individualisme », il leur reproche de défendre, quelle que soit leur étiquette, des intérêts de classe dans lesquels l’individu reste toujours un laissé pour compte. Selon lui, l’individualisme relève avant tout d’une sensibilité : c’est un refus des illusions qui dépasse tous les clivages, un combat perpétuel contre la société pour préserver son intégrité.


Épuisé