Du Principe Fédératif

mardi 15 décembre 2009
par  Guillaume - La Lune Noire
popularité : 3%

"Assurément je nie la grande féodalité des nations, aussi bien celle du Moyen Age que celle du siècle présent ; je nie la féodalité nobiliaire et la féodalité industrielle ; je nie la féodalité des Etats, et pourquoi ?Sans doute parce que je suis fédéraliste."Edité peu de temps avant la mort de l’auteur, cet écrit est le premier - et demeure le principal- de ceux qui ont envisagé le fédéralisme non pas seulement comme un dépassement des souverainetés, mais comme principe général, global et révolutionnaire, d’organisation des sociétés.


Editions Tops / H. Trinquier , 288 pages, 18€