S’il est minuit dans le siècle

mercredi 9 décembre 2009
par  cécile
popularité : 3%

Victor Serge (1890-1947) est né à Bruxelles de parents russes émigrés politiques. Socialiste, antimilitariste, il écrit dans la presse anarchiste de Paris. Pour avoir refusé de dénoncer des membres de la " bande à Bonnot " qu’il avait hébergés chez lui, il effectue quatre ans de prison. De nouveau emprisonné à Barcelone en 1917 pour avoir fomenté une insurrection anarchiste, il se rend en Union soviétique et se met au service de la révolution. Son engagement au côté de Trotski en fait un antistalinien convaincu. Déporté ... Lire la suite dans l’Oural, il est libéré sous la pression internationale et banni d’URSS. Il est mort dans le dénuement, au Mexique, en 1947.Avant Koestler et Soljenitsyne, Victor Serge décrit, avec S’il est minuit dans le siècle, la Russie de Staline comme une machine à broyer les hommes, corps et âme. Les opposants au régime meurent dans l’anonymat. Serge, qui fut l’un d’eux, leur a redonné un visage et des noms. Son livre, dès 1940, était un avertissement.


Les Cahiers Rouges, Grasset, 262 pages, 9,20 euros