Armand Robin, le poète indésirable

jeudi 5 mars 2009
par  JC
popularité : 17%

JPEG - 41.1 ko

Né à Plouguernevel en 1912 dans une famille de cultivateurs bretons, enfant surdoué, Armand Robin fut poète, critique et traducteur en vingt-deux langues. Attiré par le communisme, mais déçu aussitôt, il dénonce le stalinisme et adhère à la Fédération anarchiste. Arrêté pour désordres sur la voir publique, Armand Robin, esprit libre, réfractaire, connut une mort suspecte en 1961 dans les mains de la police française.


Aden, 350 pages, 28 euros