Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction

mercredi 21 mai 2008
par  JC
popularité : 16%

"Un penseur ingénieux a dit que le but de l’éducation était de donner à l’homme le "préjugé du bien". Cette parole fait sortir quel est le fondement de la morale ordinaire. Pour le philosophe, au contraire, il ne doit pas y avoir dans la conduite un seul élément dont la pensée ne cherche à se rendre compte, une obligation qui ne s’explique pas, un devoir qui ne donne pas ses raisons." L’oeuvre maîtresse d’un philosophe sui inspira aussi bien Nietzsche que Kropotkine.


Allia, 224 pages, 15 euros