Le Marché de Dieu. Economie du judaïsme, du christianime et de l’islam

dimanche 20 avril 2008
par  JC
popularité : 1%

JPEG - 35.3 ko

Le monothéisme tend à la destruction de la concurrence sur le marché des religions, puisqu’il implique la croyance à un dieu unique, exclusif de tous les autres, donc un monopole. Ainsi s’est touvée facilitée la perception des dîmes, dons et offrandes, ces "impôts volontaires" qui financent le quotidien des religieux et leurs investissements parfois somptueux. L’histoire des croyances ici éclairée par cette lecture du phénomène religieux du point de vue de l’économiste.


Denoël, 338 pages, 22.00 euros