La France a peur. Une histoire sociale de l’"insécurité"

dimanche 20 avril 2008
par  JC
popularité : 1%

JPEG - 36.6 ko

"Zones de non-droit", "délinquants toujours plus jeunes et plus récidivistes", etc. : l’"insécurité" semble devenue l’un des principaux problèmes sociaux du début du xxie siècle en France. Les responsables politiques, de droite comme de gauche, invoquent la "demande de sécurité" de leurs électeurs pour réclamer une action plus énergique de la police et de la justice et les gouvernements successifs ont rivalisé dans l’adoption de lois et de mesures nouvelles en la matière. La police avance, la liberté recule...


La Découverte, 418 pages, 25.00 euros