Emile Henry.

De la propagande par le fait au terrorisme anarchiste
mardi 19 février 2008
par  ps
popularité : 4%

JPEG - 23.4 ko

Emile Henry se revendiqua de l’explosion d’une marmite à renversement qui fit cinq morts au commissariat de la rue des Bons Enfants en 1892 et balança une bombe au café terminus en 1894. Ce livre raconte son histoire. celle, impensable, d’un anarchiste tirant "dans le tas" au motif que le peuple, en refusant de se révolter, cautionnait le système dominant.


Les éditions libertaires, 222 pages, 15 euros