Walter Benjamin face à la tempête du progrès

Agnès Sinaï et Walter Benjamin
lundi 26 décembre 2016
par  Auteur
popularité : 8%

Collection Les Précurseurs de la Décroissance

Walter Benjamin (1892-1940) est un témoin précoce du basculement du monde vers le règne des machines et l’effacement de la magie. Son matérialisme historique inspiré de Marx, doublé d’une vision quasi mystique puisée dans la théologie juive, le conduit à explorer l’envers des objets et des villes, dans lesquelles il promène son regard de flâneur en exil. Il y pressent le caractère démesuré du XXe siècle, traversé par des champs de forces aussi puissantes que des entités cosmiques.
Formulée dans les « sombres temps » de l’entre-deux-guerres, son œuvre contient aussi des ferments d’utopie et de résistance à la grande accélération qui s’annonce : le refus de l’utile, la possibilité permanente de renverser le cours des choses, l’émancipation des classes opprimées, les instants d’intensité arrachés à l’uniformisation du monde. Sa philosophie s’apparente à une constellation de pensée, un arrêt de l’histoire, un mode d’expérience du monde qui permettent de retrouver l’ici et maintenant, par-delà la catastrophe et la démesure des forces industrielles.


Walter Benjamin face à la tempête du progrès
Agnès Sinaï et Walter Benjamin, Éditions Le passager clandestin, 102 pages, 8 euros