Jean Genet. Traces d’ombres et de lumières

Patrick Schindler
dimanche 12 juin 2016
par  Auteur
popularité : 21%

Qui se cache sous cet immense provocateur ? Enfant de l’Assistance, fugueur, prostitué, traître, voleur, Jean Genet vagabonde à travers l’Europe des années 1930. En prison, il écrit ses premiers romans. Sa griffe décapante et crue lui vaut les foudres de l’extrême droite.
Dans les années 1970, on le retrouve engagé auprès des Black Panthers, du GIP et pour la cause palestinienne. Avec excès, comme toujours. On le traite d’antisémite, d’apologue des jeunes collabos et des beaux assassins. Rien que ça !
À 17 ans, Patrick Schindler découvre Genet : une odeur de soufre et de poudre ! Dans les années 1970, l’homosexualité devait encore se cacher, et Genet comme Rimbaud osait appeler un chat un chat.


Jean Genet. Traces d’ombres et de lumières
Patrick Schindler, Les Editions libertaires, 208 pages, 14 euros