Detroit : Pas d’accord pour crever. Une révolution urbaine

Dan Georgakas et Marvin Surkin
lundi 7 décembre 2015
par  Librairie
popularité : 1%

Classique de l’histoire sociale et politique américaine, Detroit : pas d’accord pour crever revient sur les luttes que mena dans les années 1970, au sein des usines automobiles de « Murder City », la Ligue des travailleurs noirs révolutionnaires. Accordant une place de premier plan aux témoignages des acteurs de ce mouvement, il met crûment en lumière la réalité des conditions de travail à la chaîne, la corruption des appareils syndicaux, le racisme quotidien de la société américaine, mais aussi le développement à la base de luttes pour la justice sociale. Si Detroit incarne aujourd’hui la faillite absolue du capitalisme industriel et l’abandon de toute une population par les élites politiques et économiques, les auteurs de ce livres invitent à considérer son histoire comme un modèle réduit de ce qui menace l’ensemble de la société américaine, voire des pays industrialisés – mais aussi un lieu où pourrait s’expérimenter une société plus juste et solidaire.


Editions Agone, 358 pages, 24 euros