Les ruines d’Auschwitz ou la journée d’Alexander Tanaroff

Thierry Guilabert
lundi 30 novembre 2015
par  Librairie
popularité : 9%

Une évocation personnelle de la Shoah et d’Auschwitz à travers la vie et le destin d’un Juif ukrainien, athée et anarchiste mort à Birkenau : Alexander Tanaroff. « Une grande tristesse me prend quand je constate que la pensée dont je me sens le plus proche - l’anarchisme - est, semble-t-il, incapable de produire la moindre réflexion sur la Shoah […], quand son existence même remit en cause - et pour l’humanité entière, auquel s’accorde le projet libertaire - la possibilité de vivre debout. »


Préface de Pierre Sommermeyer


Editions libertaires, 150 pages, 12 euros