Occupons Wall Street. L’anarchisme d’Occupy Wall Street

Mark Bray
mardi 5 mai 2015
par  Librairie
popularité : 2%

Fondé sur 192 entretiens menés auprès des militants qui ont fait vivre Occupy Wall Street, le livre de Mark Bray, Traduire l’anarchie, est la première étude exhaustive de la pensée et des pratiques politiques des principaux protagonistes de ce mouvement né le 17 septembre 2011 à New York, dont le noyau dur était composé principalement de militants anarchistes ou anarchisants. Le livre rend compte, de l’intérieur, du rôle prépondérant qu’a joué cette tendance politique dans l’émergence, les stratégies, et l’essor rapide d’Occupy Wall Street à New York. Bien que l’anarchisme ait été laissé pour mort à la suite du fratricide mondial qu’a représenté le XXe siècle, il est réapparu à travers le monde, sous des formes aussi nouvelles que fascinantes, depuis la chute du mur de Berlin. Il est devenu l’une des idéologies radicales les plus dynamiques dans le nouveau siècle.

Au cours de ces dernières années, les anarchistes ont joué un rôle central dans de nombreuses vagues de résistance partout sur la planète, notamment dans l’opposition au néolibéralisme et à l’austérité ainsi que dans les luttes pour l’écologie radicale, la libération transpédégouine, l’antimilitarisme, l’abolition des prisons, la liberté d’information, la libération animale, l’antiracisme, l’antifascisme et le syndicalisme, etc. Comme le démontre l’émergence d’Occupy Wall Street, il est impossible de comprendre la direction prise par les mouvements sociaux du XXIe siècle sans prendre en compte l’horizontalisme, l’action directe et l’entraide prônés par les mouvements anarchistes. Contrairement à la « Nouvelle Gauche » des années 1960 et 1970, fortement influencée par différents courants du marxisme, la gauche radicale d’aujourd’hui est imprégnée de l’esprit anarchiste.


Editions Noir et rouge, 272 pages, 17 euros