La fin de la Première Internationale

René Berthier
jeudi 22 janvier 2015
par  Auteur
popularité : 23%

Selon Bakounine, aucune idéologie ne devait dominer dans l’Internationale, qui devait être un mouvement de masse et c’est pourquoi il combattit Marx. Après que l’Internationale dite anti-autoritaire a surmonté la crise due aux manipulations bureaucratique, elle devint anarchiste, allant à l’encontre de ce que voulait Bakounine et précipita la chute de l’organisation qui devint un groupe affinitaire.
L’auteur propose une interprétation qui sort des idées reçues sur une question qui tend aujourd’hui à être oubliée.


les Editions du monde libertaire, 392 pages, 16 euros