L’Être et la Marchandise. Prostitution, maternité de substitution et dissociation de soi

Kajsa Ekis Ekman
mercredi 27 novembre 2013
par  max
popularité : 1%

Incarnation de l’aliénation et de la réification, l’actuelle marchandisation du corps des femmes est saisie par cette anarchiste féministe en tant qu’instrumentalisation des unes au profit des autres et dans la dimension dissociative de soi qui la marque.


M Éditeur, 214 pages, 22 euros